Site de l'académie de Versailles

Accueil > Activités pédagogiques > Art et Chimie > Marier Art et Chimie ? Bête comme chou !

Marier Art et Chimie ? Bête comme chou !

vendredi 27 mai 2016 par Edouard Hochereau

Cette année, 7 élèves de 3ème ont participé à un atelier facultatif mêlant Art et Chimie. Au programme, la réalisation d’un arbre décoré de dizaines de ballons contenant différents colorants naturels, notamment obtenus à partir de jus de chou...

La chimie, c’est bien connu, ça sent mauvais et ce n’est pas bon pour la santé. En êtes-vous si sûr ? Tout est chimique, l’odeur d’un zeste de citron, le changement de couleur des feuilles à l’automne, la dureté d’une planche... C’est ce qu’ont découvert les élèves de l’atelier Art et Chimie en réalisant un arbre aux fruits bigarrés un peu particuliers !

Voici la recette :

- Prenez une feuille de papier, pliez-la en quatre, donnez quelques coups de ciseaux bien ajustés, et vous obtenez... la maquette de votre futur arbre.

- Prenez ensuite un chou rouge bien charnu : coupez-le en petits morceaux, faites-le macérer dans l’eau chaude, récupérez le jus. Le saviez-vous ? La belle couleur violette obtenue est due aux anthocyanes, des pigments naturels présents dans de nombreuses plantes.

Mais ce n’est pas tout ! Versez un peu d’acide (du vinaigre par exemple) vous irez vers le rose, puis le rouge. Si au contraire vous versez un peu d’une substance alcaline (comme de la lessive), c’est le bleu, puis le vert, puis le jaune que vous verrez apparaitre. De quoi obtenir toute une palette de couleurs !

Si cela ne vous suffit pas, pas de soucis, il existe de très nombreuses substances naturelles qui contiennent d’autres colorants magnifiques (que l’on appelle principes tinctoriaux). C’est le cas du safran (pistil du crocus), de la cochenille (petit insecte), ou encore du rocou (fruit d’un arbuste). Mais encore faut-il savoir extraire ces colorants. Le chimiste utilise pour cela toute une série de techniques : broyage, macération, hydro-distillation, mise à reflux, utilisation d’un extracteur de Soxhlet...

Et si l’on associait l’odorat à la vue ? Rien de plus simple : coupez la peau d’un agrume en petits morceaux, broyez, laisser infuser dans un solvant, décantez puis distillez. Vous recueillerez quelques gouttes d’une précieuse huile essentielle au parfum très concentré !

Et voici le résultat : un arbre caméléon qui scintille de mille feux !
Bravo à nos chimistes en herbe : Ambre, Clothilde, Ilona, Laura, Maïa, Maureen, et Killian.

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège la Clef Saint Pierre (académie de Versailles)
Directeur de publication : Madame SANDRA